Fumée et miroirs – Bart Ramakers & Roel Stels

Johann Wolfgang von Goethe a dit : « On ne voit que ce que l’on connaît et comprend déjà. Il y a probablement plus de phénomènes incompréhensibles que compréhensibles entre le ciel et la terre, et c’est dans cet entre-deux entre le connu et l’inconnu qu’opèrent les artistes Roel Stels et Bart Ramakers.

Les deux messieurs ont en commun de regarder le monde avec inquiétude et d’aspirer à une part de magie pour rétablir l’équilibre. L’équilibre entre l’homme et la société, entre l’homme et la femme, entre la culture et la nature, entre les riches et les pauvres, entre l’identité et la solidarité. Cela ne fonctionnera pas sans magie : les recettes existantes sont usées et l’imagination de cette société est au plus bas. Smoke & Mirrors est un appel à grande échelle à votre imagination. Avec un large aperçu de leurs œuvres respectives, Roel Stels et Bart Ramakers montrent que tout est possible ; il suffit de le rêver et il existe.

Cette fois, Peter Everaert, de la Galerie Artisjok, les a mis au défi de monter une exposition unique dans deux grandes vitrines adjacentes de la Antwerpsestraat à Lier. Vous pourrez apprécier Automaten voor een Nieuwe Wereld et d’autres projets d’amélioration du monde, mais aussi presque tous les points forts des œuvres des deux artistes et quelques nouvelles œuvres spécialement créées pour cette exposition. Ce dialogue enchanteur entre deux magnifiques magiciens se déroule du 9 juillet au 28 août.

Galerie Artisjok
Antwerpsestraat 62-64 Lier
9 juillet – 28 août
Jeudi – Dimanche 14 – 18h

VERNISSAGE SAMEDI 9 JUILLET 14 – 18h
suivi d’une fête

Sandwiched I et II

Le sentiment de ne pas être compris, personne n’y échappe. Au XVIIIe siècle, Emmanuel Kant a choisi le terme Ungesellige Geselligkeit pour décrire la tension entre l’individu et la société. Cette tension qui ne s’est pas relâchée est apparue douloureusement lors de la crise de la pandémie, lorsque nous avons tous été contraints de renoncer à de nombreuses libertés individuelles pour le bien de la société.

Dans un monde où seules les voix les plus fortes sont entendues, le vent imparable qui pousse la mer à travers la terre fait taire tout le monde. Pour le photographe Bart Ramakers, cela a évoqué l’image de l’homme-sandwich d’Ostende, qui exprime son message en lettres dures sur un panneau. Parfois contre le vent.

Pris en sandwich entre la nature et la société, pris en sandwich entre des sentiments contradictoires, pris en sandwich entre les attentes et ses propres souhaits, pris en sandwich entre les mots sur votre dos et votre estomac. Est-ce que ça aide de crier et de fulminer ?

Dans la première partie, nous suivons l’homme-sandwich Geert Stadeus dans sa quête très personnelle d’un public à travers Ostende ; dans la deuxième partie, nous laissons la parole à un large éventail d’Autrichiens dans leur endroit préféré de la ville. Enfin, dans la troisième partie, l’homme-sandwich plonge dans le temps et retourne à l’Ostende d’il y a cent ans.

Ce projet sera exposé aux Nouvelles Galeries d’Ostende, du 10 août au 26 septembre (exposition permanente) et au CAS (Musinstraat 19) du 6 août au 26 septembre 2022, le samedi et le dimanche de 14 à 18 heures.

VERNISSAGE Mercredi 10 août 17h au Nieuwe Gaanderijen, avec discours de l’échevin de la culture Bart Plasschaert, suivi d’un verre au CAS, Musinstraat 19 Ostende.

Commémoration festive GEERT STADEUS Samedi 27 août 14 – 18h, CAS, Musinstraat 19 Ostende.

CAS
Musinstraat 19 Ostende
10 août – 25 septembre
Samedi – Dimanche 14 – 18h

PLUS DE BART RAMAKERS À OSTENDE

Dégustez un café, un picon blanc ou une bière trappiste à la Brasserie du Parc,
Marie-Joséplein 2, et profitez de l’exposition de Bart Ramakers « What’s Love Got to Do with It », tout l’été, tous les jours.

Et deux pas de plus : Pop Up d’été de la Galerie Jos Depypere à la Galerie Papillon, Madridstraat 2, avec des œuvres de José Vermeersch, Bernard Prass, Kamagurka + Herr Seele, Giampolo Amaruso et … Bart Ramakers. Tous les vendredis et dimanches de 11 à 18h30.